Le Crowdfunding pour lancer sa marque

Lorsque j’ai décidé de lancer ma marque de vêtements pour enfants – Le Papa de Jojo – la première étape a été de récolter de l’argent. En effet, se lancer dans cette aventure peut devenir extrêmement couteux, et l’un des points importants au démarrage est de trouver des fonds ! Et pour cela, le crowdfunding est idéal !

Dans cet article, je ne vous parlerai que du crowdfunding contre des dons, car c’est le style de campagne que j’ai faite. Il existe en réalité trois types de crowdfunding : le don, le prêt et le financement.

Le crowdfunding, qu’est-ce que c’est ?

Vous avez forcément déjà entendu parler du crowdfunding ! Peut-être que vous n’associez pas le mot au concept, mais c’est un principe connu du grand public !

Le crowdfunding, ou financement participatif, c’est demander à des particuliers de vous aider à concrétiser un projet. En échange la plupart du temps, ces personnes reçoivent des récompenses ou des produits en avant-première.

Cette contrepartie motive les donateurs à vous aider à financer votre projet, mais pas uniquement. Le storytelling est primordial pour vous démarquer de vos concurrents. Racontez une belle histoire, qui détaille comment vous en êtes arrivé à faire ce que vous faites. Il faut impérativement passionner vos futurs investisseurs.

Le très gros avantage du crowdfunding, c’est qu’il permet de constituer un bon apport financier à vos projets, en particulier dans la mode, et de former une communauté de fans dévoués !

En effet, quelqu’un qui vous aura aidé à démarrer votre entreprise sera beaucoup plus réceptif à vos avancées et progrès qu’un consommateur classique. Et plus à même de parler de votre marque et de s’intéresser à vos nouveautés !

Mais lancer une campagne de crowdfunding n’est pas aussi facile que ça en a l’air. Il ne suffit malheureusement pas de proposer votre projet pour qu’il aboutisse… On estime qu’en 2017 un projet de financement participatif sur 2 n’aboutira pas. Ou aboutira ! Tout dépend si vous voyez le verre à moitié vide ou plein !

D’autant que l’un des principes de la plupart des plateformes de collectes est le « Tout ou rien ». Autrement dit, en lançant votre campagne de crowdfunding, vous allez définir une somme minimale à réunir. Et si vous échouez à la fin du temps, l’argent sera rendu aux investisseurs, et vous aurez tout à recommencer… Pas évident !

Comment lancer sa campagne de crowdfunding ?

La première étape consiste à choisir la « bonne » plateforme de crowdfunding. Ce choix est primordial, car certains sites de financement participatifs sont spécialisés. Or de question de proposer votre projet de tee-shirts bio made in France sur une plateforme dédiée au digital. Ça n’aurait aucune chance d’intéresser les visiteurs du site.

Plusieurs grosses plateformes se partagent le gâteau du crowdfunding :

Pour ma part, mon choix de plateforme de crowdfunding s’était porté sur Ulule. La raison est simplissime : ce sont les plus gros en France, ceux qui récoltent le plus d’argent et qui fédèrent la plus grosse communauté. Dans ma tête, faire ma collecte sur leur site me permettrait de toucher directement cette communauté.

Mais ça ne s’est pas passé comme cela ! Car vous ne toucherez sans doute pas la communauté de ses sites, sauf si votre projet cartonne. Autrement dit, Ulule et les autres ne mettent en avant que les projets ayant un très fort attrait, et donc une grosse attractivité.

Si vous faites partie du peloton, il faudra faire venir vous-même vos contributeurs. Vous ne serez pas relayé sur la Mailing-list ni en « projet du jour »…

Une bonne campagne de wrowdfunding demande beaucoup de boulot pour aboutir

Le déroulement de la campagne de crowdfunding

Une campagne de crowdfunding se déroule tout le temps de la même manière : en U ! C’est à dire qu’elle commencera fort, pour se calmer ensuite, et repartir de plus belle dans les derniers jours. C’est typique de ce genre de collecte.

Pendant toute la durée de la campagne, il faudra être sur le front pour animer vos réseaux sociaux, nouer des partenariats avec des influenceurs et faire le maximum de bruit. Une bonne campagne doit être préparée bien en amont pour ne laisser place à aucune improvisation. Vous devez savoir jour après jour quelles actions vous allez entreprendre pour faire aboutir votre campagne de crowdfunding.

Votre communauté doit être chauffée à blanc quelques semaines avant le lancement de votre campagne. Il y a un objectif à atteindre le plus rapidement possible c’est celui des 30%. Si 30% du montant que vous cherchez à collecté n’est pas atteint vite, il va falloir vous inquiéter un peu. Et vous remuer !

C’est votre projet, votre bébé. Et vous seul pouvez le défendre et l’animer. Vous connaissez les forces et les faiblesses de votre projet mieux que personne, alors impliquez-vous ! Montrez ce que vous faites, avec de belles et grandes images. Tournez des vidéos des coulisses, des divers préparatifs, des moments drôles. Le but du jeu est d’intéresser vos futurs investisseurs. Il ne faut pas jouer les grands pros. Les gens aiment ce qui leur ressemble. Restez naturel, humain. Ne faites pas de grand discours chiants !

Communiquez différemment

Lorsque j’ai lancé ma campagne de crowdfunding pour le Papa de Jojo en novembre 2016 sur Ulule, mon objectif était de pré-vendre 100 salopettes. À l’époque, la communauté que j’avais réuni sur Facebook atteignait les 5000 membres, ce qui était bien mais pas top !

J’ai donc tourné une vidéo de présentation de mon projet :

En la diffusant sur Facebook et Youtube, et sans la « booster », elle a atteint 160.000 vues en 30 jours. C’est dire l’engagement ! Pour réussir votre coup, il vous faut le soutien de vos amis et connaissance. Votre réseau, c’est votre force !

Prévenez vos amis et demandez leur de vous aider à diffuser votre vidéo. Faites-les partager, commenter et liker ! C’est la force des réseaux sociaux d’être viral ! En faisant ça, les amis de vos amis verront votre projet, et vous toucherez un nombre considérable de personnes rapidement.

Vous pouvez aussi décider de rendre réelle votre campagne ! Pourquoi ne pas louer un espace le temps d’une soirée coctail, et y inviter toutes les personnes susceptibles de pré-commander vos produits ? Cela vous permettrait de montrer ce que vous faites, en vrai, et d’intéresser des gens dans une ambiance décontractée. Bien sûr, une telle opération a un coût non négligeable. Mais votre collecte pourrait être boostée en quelques heures.

Profitez de cet évenement pour y convier la presse. Quoi de mieux qu’un relai dans un journal local ou un magazine spécialisé ? Pour Le Papa de Jojo, la campagne de crowdfunding m’a permis d’obtenir 3 télés ! Nationales ! TF1, France 2 et M6 ont fait un sujet sur ma boite ! Et tout ça parce qu’ils avaient vu la vidéo de lancement du projet. C’est assez inespéré, mais je suis la preuve que ça peut fonctionner !

Engagez des influenceurs

Dans l’univers de la mode, le gros du travail consiste à convaincre des blogueurs importants que votre produit est le meilleur. Pour faire découvrir votre marque, rien de mieux que de faire passer le message par des pros des réseaux sociaux ! Les Youtubeurs, Instagrameurs, FaceBookistes ! Peu importe leur nom, ce qui compte, c’est leur communauté !

Pour faire la promotion de ma campagne de crowdfunding, j’avais contacté une dizaine d’instagrameuses, ainsi qu’un Facebookeur du nom de Papa Chouch. Ce dernier à l’époque avait quelques 80.0000 abonnés à sa page (presque 300.000 aujourd’hui !), et le partage de la vidéo sur son compte à donné un véritable coup de boost à ma campagne de crowdfunding ! Le coup de pub est incroyablement puissant, et les retours nombreux.

Commencez dès maintenant à repérer qui pourrait vous filer un coup de projecteur dans votre thématique. À qui vos futurs clients s’identifient-ils ? En qui ont-ils confiance ? Et ne croyez pas que vous allez les saouler avec vos produits. Les influenceurs sont en recherche permanente de contenu original. Ils seront ravi de montrer à leur communauté quelque chose qui change de l’ordinaire.

Éduquer ses clients

La principale difficulté à laquelle j’ai été confronté a été de faire comprendre à mes futurs clients que le produit qu’ils achetaient aujourd’hui n’était pas encore fabriqué. Il allait leur falloir attendre deux mois avant de le recevoir chez eux.

Bien que le principe du crowdfunding soit quelque chose d’intégré par le grand public, ce moyen de financer un projet est généralement associé à l’univers artistique. L’habitude qu’à le consommateur d’obtenir immédiatement ce qu’il achète est ici empêché par le principe même du financement participatif. Impossible pour vous de livrer vos premiers clients alors que la campagne de collecte de fonds n’est pas achevée. Imaginez que vous n’arriviez pas à la somme minimale et que le site rembourse tous les participants, mêmes ceux ayant déjà reçu leur commande. Ça serait catastrophique pour vous !

Donc il faut absolument que vous soyez bien clair sur le déroulement de la campagne de crowdfunding. Il faut que vous annonciez une date de livraison des contreparties précise et que vous vous y teniez coûte que coûte ! Les personnes que vous allez convaincre de vous suivre sont vos premiers clients. Hors de question pour vous de décevoir ces gens-là, n’est-ce pas ?

Soyez très clair également sur l’utilisation des fonds que vous demandez. Un découpage précis des sommes réparties pour votre projet aide vos donateurs à comprendre l’enjeu. Et les rassure sur l’utilisation qui est faite de leur argent. Il n’y a rien de plus désagréable que de faire confiance à quelqu’un et de réaliser quelques semaines plus tard qu’on a été roulé ! Vos investisseurs vous connaissent à peine, alors soyez rassurant !

Mettez toutes les chances de votre côté

Faites joli, faites efficace ! Il faut que votre projet convainque au premier coup d'oeilPour conclure, dites-vous bien qu’une campagne de crowdfunding n’est pas une partie de plaisir. Dans la ligne droite de la création d’une entreprise, organiser un financement participatif demande un maximum de travail pour un résultat pas toujours là. C’est l’énergie que vous mettrez dans votre communication et l’implication dans votre projet qui fera la différence. Prenez le temps de relire votre présentation, et de faire lire votre projet à vos amis de confiance. Le but n’est pas qu’ils vous disent que « c’est parfait », mais au contraire qu’ils vous fassent remarquer ce qui n’est pas clair.

Enfin, si malheureusement votre action ne réussissait pas, prenez le temps de comprendre vos erreurs. Peut-être que votre proposition n’est pas bonne et dans ce cas là, il va falloir tout reprendre. Peut-être que c’est juste une histoire de visuels. Mais ne vous découragez pas, c’est votre premier contact avec vos premiers vrais clients ! Vous allez progresser avec eux !

 


Je compte proposer une formation sur le crowdfunding par le biais de ce site, où je vous montrerai pas-à-pas comment élaborer une campagne de financement participatif qui réussi.
Si cette formation vous intéresse, inscrivez-vous à la newsletter pour être tenu informé de sa sortie !

About the Author

J'ai découvert les joies du blogging et de la couture lorsque je suis devenu papa ! J'ai mélangé tout ça pour en faire mon activité professionnelle ! J'ai lancé ma marque de vêtements enfants ainsi que divers blogs autour des loisirs créatifs et de la paternité !

Leave a Reply 1 comment

evaguguin styliste modeliste designer - 10 janvier 2018 Reply

très bon article !j accompagne les jeunes entrepreneurs qui font la création de leur marque de vêtement/accessoires/chaussures je confirme que le crowfunding fonctionne parfaitement
cordialement EVA GUGUIN

Leave a Reply: