Le Processus complet de Production dans le textile

C’est probablement la partie la moins glamour de l’industrie textile, mais c’est paradoxalement la plus importante !

Je vous détaille ici les différentes étapes de production d’un vêtement, de façon à ce que vous ne perdiez pas de temps à les chercher, ou pour ne pas que vous en oubliiez.

De plus, vous verrez que cette partie de la chaine de fabrication est assez chronophage, et qu’il convient de suffisamment l’anticiper pour sortir sa collection au bon moment.

Dans cette liste, je pars du principe que vous avez déjà dessiné votre ligne de vêtements.

1. La fiche technique

La fiche technique, c’est la notice de montage de chaque vêtement de votre collection. Elle est réalisée à partir de vos dessins/croquis de votre ligne de vêtements.

C’est un document indispensable, qui sert à mettre tout le monde d’accord sur les détails de chaque pièce de votre collection. Quels tissus pour quelles parties du vêtement, quel bouton à quel endroit. La présence ou non d’une surpiqure, et la couleur du fil utilisé pour cela.

Tout y est consigné le plus précisément possible ! Ainsi, en cas de désaccord avec l’atelier qui confectionnera votre production, c’est la fiche technique qui fera loi.

2. Commander les fournitures pour les différents essais

Avant d’acheter les matières premières nécessaires à la fabrication de votre collection, il vous faut faire des tests. Pas question de faire un chèque de plusieurs milliers d’euros pour acheter du tissu qui ne servira à rien !

Quelques mètres de chaque tissu envisagé suffisent pour se rendre compte de la qualité, et pouvoir ensuite fabriquer les prototypes (étape 4)

3. Développer les patrons

Vous avez présélectionné les matières et les fournitures de votre collection, c’est bien. Il vous faut maintenant dessiner les patrons de chaque pièce de votre ligne de vêtements.

C’est pendant cette étape qu’un. e modéliste transforme vos idées en modèles techniques, qui permettent la découpe des tissus ainsi que la couture de votre collection.

Fabrication des patrons de la collection

4. Prototype et tests

Lorsque les patrons sont dessinés, il faut faire des tests pour s’assurer que les vêtements sont portables et correspondent parfaitement à vos idées.
Des prototypes sont cousus et essayés sur des mannequins, pour s’assurer que tout va bien.

C’est également le moment de tester les différentes matières commandées à l’étape 2.

5. Sélection finale avant prod

Il est temps de valider définitivement les matières premières ainsi que les modèles que vous allez faire.
Si, lors de l’étape 4, certains modèles ne vous ont pas convaincu, c’est le moment de les retirer de la collection.

6. Prévente de la collection

C’est une étape clé ! Votre collection n’est pas encore faite, qu’il faut déjà la vendre ! Votre réussite à ce stade influe sur la quantité de vêtements qu’il faudra produire. Plus les acheteurs seront intéressés, et plus ils passeront de commandes, plus il faudra produire ensuite.

Il y a plusieurs façons de vendre une collection : salons professionnels, défilés, ou réseau de distribution. Vous pouvez également décider de prévendre vos produits par le biais d’un crowdfunding.

7. Achat des matières premières

Maintenant que vous savez exactement la quantité de pièces à produire, il vous faut passer commande des matières premières nécessaires à la confection.

Attention à prévoir un peu plus que commandé, pour pouvoir anticiper les erreurs ou malfaçons, mais également les échanges éventuels.

Il est temps que votre atelier commence à coudre votre collection

8. Gradation

Dans le même temps, il faut faire graduer vos modèles. Sauf si vous ne faites que des vêtements en taille unique, c’est une étape obligatoire.

Graduer, c’est décliner en plusieurs tailles votre collection, en partant du prototype. Plus la gradation est étendue, plus la gestion des stocks et la vente des pièces seront délicates.

9. Préprod chez le fabricant

Avant de donner votre feu vert à votre atelier, il convient de faire quelques petits tests pour être bien certain que tout roulera et que ce dernier ne fera pas n’importe quoi.

On fait donc faire une « préproduction » pour vérifier que chaque modèle sera correctement assemblé.

Lorsque tout est OK, on passe à l’étape 10 et on croise les doigts !

10. Prod de masse

C’est le moment où sont fabriqués vos produits. Inutile de dire que c’est la phase la plus critique du processus. Si la production est ratée, vous devrez acheter à nouveau les matières premières, trouver un autre atelier et reprendre la confection. Autant dire qu’il va falloir avoir les reins solides pour ne pas mettre la clé sous la porte.

Soit vous le faites en interne en embauchant des couturier. e. s, soit vous le faites faire par une entreprise extérieure. Mais dans ce cas, il est préférable d’avoir quelqu’un sur place pour vérifier que tout roule.

Si vous cousez vos vêtements vous-même, il vous faut prévoir le temps nécessaire à cela. La cadence d’un atelier professionnel fonctionnant à la chaine et une personne seule chez elle ne travaillent pas de la même manière, et le temps que cela prend est évidemment à comptabiliser.

La confection de votre collection est lancée, croisons les doigts !

11. Contrôle qualité et validation de la prod

Tout au long de la fabrication de votre production, vous devrez contrôler ce qui est fait. Les pièces sont-elles conformes à ce qui avait été décidé ? Respectent-elles bien le cahier des charges et la fiche technique ? Y a-t-il des détails à reprendre ou à revoir ? Le délai est-il tenu ? La quantité de tissu utilisé est-elle normale aux prévisions ?

Soyez évidemment hyper attentif lors de cette étape. Une fois qu’elle est passée, il est trop tard pour contester ou faire machine arrière sans que cela ne vous coûte cher.

12. Expéditions aux acheteurs

Lorsqu’enfin votre collection est prête, il est temps de s’en séparer ! Vous devez livrer les acheteurs qui ont précommandé vos créations, puis répartir les quantités de stocks selon votre organisation propre : web, boutiques, influenceurs/presse.


Vous le voyez, aucune des étapes de la production textile n’est à bâcler. Un seul grain de sable lors de l’une des phases compromettrait votre réussite.

Veillez donc à ne pas relâcher vos efforts pour ne pas devoir faire face ensuite à une catastrophe économique, voir à l’annulation totale de la sortie de votre collection.

About the Author

J'ai découvert les joies du blogging et de la couture lorsque je suis devenu papa ! J'ai mélangé tout ça pour en faire mon activité professionnelle ! J'ai lancé ma marque de vêtements enfants ainsi que divers blogs autour des loisirs créatifs et de la paternité !

Leave a Reply 0 comments

Leave a Reply: